2

Randonnée découverte dans le Finistère, Huelgoat & les Monts d’Arrée

Depuis plusieurs années je ne me lasse pas de passer mes vacances en Bretagne. Terre de légende où chaque roche, chaque grotte, chaque forêt cache de mystérieuses légendes. Les paysages, éclairés par une lumière chatoyante, sont d’une beauté à couper le souffle… je suis tombé sous le charme.


Mes pérégrinations

Huelgoat, les Monts d’Arrée, la Vallée des Saints, la pointe Saint Mathieu, Plouzané



Huelgoat

« On ne parle pas de Huelgoat sans parler de ses rochers. Ah ! il y en a ! de toutes les tailles, de toutes les formes. Dans la forêt, dans les champs, dans les prés, dans les rivières; sur les hauteurs, dans la vallée; isolés, par tas ! À tous les pas, on les rencontre. (…) La légende dit que ce semis titanesque est l’œuvre de Gargantua. »
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Huelgoat de Wikipédia en français (auteurs)

Formation du Cahos

Aux environs de -340 millions d’années une grande masse de magma s’est mise en place à plusieurs kilomètres de profondeur dans le sol, sous nos pieds. Son long refroidissement a conduit a sa cristallisation. C’est ainsi qu’est net le massif granitique du Huelgoat. Des fissures provoquées par le froid et l’érosion se créent, recoupant le massif en plusieurs endroits.

Entre -60 et -2 millions d’années, la Bretagne est sous l’influence d’un climat tropical; l’ambian  est déjà très humide. Les eaux de pluie pénètrent et circulent dans les fissures, favorisant la décomposition des minéraux du granite grossier. Certaines zones de roche situées entre les fissuressont toutefois préservées par cette érosion: les cahos commencent à se former …

Ces zones prennent en effet la forme de boules. Durant l’ère Quaternaire, la pluie, et le vent déblayent le sabls et permettent l’apparition des cahos.

La Forêt d’Huelgoat

Les premières traces d’occupation du massif forestier du Huelgoat datent de l’âge de fer. Les vestiges des fortifications d’un Oppidum, agglomération attribuée à la tribu Celte des Osismes, sont encore visibles au Nord-Ouest du massif: c’est le camp d’Artus.

➡ ce texte est extrait de LA CARTE TOURISTIQUE DE LA FORÊT DU HUELGOAT & plan de ville – bureau d’information Touristique d’HUELGOAT – montdarreetourisme.bzh


Le grand cahos rocheux, la rivière d’argent, le moulin du cahot, la fôret


Les Monts d’Arrée

Les monts d’Arrée (Menez Are en breton) sont un massif montagneux ancien de la Bretagne occidentale faisant partie du massif armoricain. Composés de roches sédimentaires et métamorphiques datant du Paléozoïque, ils marquaient la limite des évêchés de Cornouaille et de Léon. Leur paysage est très proche de ceux de l’Irlande et du Pays de Galles, avec ses rocs qui émergent de la végétation constituée principalement de landes, qui est typique de l’Argoat.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Monts d’Arrée de Wikipédia en français (auteurs)